Se connecter | Créer un compte



Alain Delon

Ajouter à mes personnalités favorites
 

Biographie

Alain Delon connaît une scolarité tumultueuse au terme de laquelle, à 17 ans, il s’enfuit de la famille d’accueil qui l’élève depuis la séparation de ses parents quand il avait 4 ans. Fugueur, le jeune homme met alors fin à un apprentissage de boucher pour s’engager dans l’armée comme parachutiste. Sous les drapeaux, il combat notamment à Diên Biên Phu. De retour dans la métropole et rendu à la vie civile, il joint les deux bouts en exerçant divers petits boulots, notamment porteur aux Halles, serveur et vendeur.

 

C’est par hasard, remarqué par le cinéaste Yves Allégret et porté par un physique avantageux de jeune premier, qu’il aborde le cinéma sans avoir suivi le moindre cours d’art dramatique. Après un premier film, Quand la femme s'en mêle, où il incarne un tueur à gages, Sois belle et tais-toi marque sa première rencontre avec Belmondo. Suivent quelques rôles anodins, puis il s’impose avec Plein soleil de René Clément, thriller nautique où il joue de l’ambiguïté de sa présence, ainsi qu'avec Rocco et ses frères de Visconti. Sollicité par les grands cinéastes, Alain Delon mène dès lors une carrière d’une rare richesse où il se voue aussi bien à un cinéma d’auteur qu’à une production commerciale destinée à un vaste public, autant capable d’animer un Zorro familial qu’à se laisser diriger par Jean-Luc Godard.

 

Dans les années 1960 l'acteur enchaîne les films remarqués: L'Eclipse d' Antonioni, le polar Mélodie en sous-sol d' Henri Verneuil. Son rôle dans Le Samouraï de Jean-Pierre Melville en 1967 achève de faire de lui une icône du film noir, à la fois inquiétante, lointaine et impitoyable. Mais il est aussi fragile, comme dans le thriller de Julien Duvivier, Diaboliquement votre, où il est victime d'une machination. Victime ou bourreau, on hésite toujours sur le cas d'Alain Delon. Entraîné dans un cartel des passions dans La Piscine aux côtés de Romy Schneider, il est recherché par les membres de sa bande dans Jeff. De nouveau pour Henri Verneuil, il fait partie du triangle clanique des Siciliens en compagnie de Jean Gabin et Lino Ventura. Appelé par Visconti, il touche au film historique en jouant un prince dans Le Guépard qui obtient la palme d'or à Cannes. La période aidant, on retrouve aussi Alain Delon dans des films de guerre. La seconde guerre mondiale où il revêt l'habit de Jacques Chaban Delmas ( Paris brûle-t-il?), l'Algérie aux côtés d' Antony Quinn et Claudia Cardinale ( Les Centurions). Dans le genre, il tourne en 1976 Monsieur Klein de Joseph Losey, et met en oeuvre toute son ambiguïté pour jouer avec le feu au moment de l'occupation allemande.

 

1970 marque une nouvelle étape pour l'acteur qui s'engage durablement dans une autre activité: celle de producteur, sur le film de Jacques Deray, Borsalino, où il revit les années folles sur fond de banditisme marseillais avec sa paire, Jean-Paul Belmondo. Gros succès populaire, le duo Belmondo-Delon marque durablement les esprits transportés par la musique culte de Claude Bolling. L'épopée marseillaise en appelle une autre la même année. L'acteur retourne dans la pègre où il s'apprête à commettre le casse du siècle, dans Le Cercle rouge.

Alain Delon utilise sa candeur quelque peu glaciale et sa beauté pour faire le gigolo: celui de Simone Signoret dans La Veuve Couderc, pour trahir les femmes: Le Professeur. Il tente même une expérience dans le registre comique avec son épouse de l'époque Nathalie Delon, Doucement les basses, mais le film s'avère un échec cuisant.

 

Vedette internationale au point qu’Hollywood le sollicite à plusieurs reprises, notamment Terence Young dans Soleil Rouge, western mêlant soleil levant au soleil de plomb du grand ouest, Alain Delon passe au film d'espionnage, Scorpio, et rencontre Burt Lancaster avec lequel il s'engage dans un duel fratricide. Malgré tout, l'acteur n'entamera jamais de réelle carrière outre Atlantique. Parallèlement au cinéma, il développe diverses activités. Il investit dans l’élevage de chevaux, tente en vain de fonder une compagnie d’aviation, organise des combats de boxe, collectionne des œuvres d’art, lance sous son nom différents produits de luxe dont un parfum et des lunettes.

 

Après le succès de Monsieur Klein, l'acteur va enchaîner les polars d'avant-garde, ceux de Deray, Lautner, dont Mort d'un pourri, film sombre à portée politique où Delon abandonne son rôle de prédilection, le gangster, pour incarner un homme ordinaire impliqué dans une affaire d'Etat. En 1983, toujours en compagnie des auteurs, il participe à l'adaptation par Volker Schlöndorff d'un classique de Proust, Un Amour de Swann. Puis il passe derrière la caméra par deux fois: Pour la peau d'un flic en 1981 avec Anne Parillaud, où il se met lui-même en scène dans un guet-apens mélangeant flics et mafia, Le Battant en 1983, hommage à René Clément. Contre toute attente, c'est un rôle dans une comédie dramatique avec Nathalie Baye, Notre histoire de Bertrand Blier qui lui permet de remporter son seul et unique César en 1984. Parole de flic de José Pinheiro en 1985 marque son dernier gros succès, car par la suite, la carrière de l'acteur suit un tempo qui va decrescendo. Il tente un retour en 1992 en incarnant, ironie du sort, Casanova vieillissant ( Le Retour de Casanova) mais les costumes flamboyants n'ont jamais été la tasse de thé d'Alain Delon et le film est un échec. Deuxième tentative où son duo avec Belmondo a Une Chance sur deux d'être réuni par Patrice Leconte. Echec à nouveau. En dépit de tout, Alain Delon, plein de surprises, est là où on ne l'attend pas.

 

Personnage controversé, volontiers provocateur, l'acteur rebondit, au début des années 2000, grâce à la télévision. Le début d’une seconde carrière. Tout en incarnant Frank Riva, ex-flic infiltré dans la French Connection pour le grand public, il continue de participer épisodiquement à des films d'auteurs, comme ceux d' Agnès Varda, Blier. En effet, l'acteur à la carrière inégalée n'a pas dit son dernier mot. Inclu dans le projet tenu secret du réalisateur de polars Hong Kongais Johnnie To, il rejoint en 2008 Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu dans le prochain opus de la comédie gauloise Astérix aux Jeux Olympiques sous les traits de Jules César.

 

 

Zoom Avant

Zoom Avant  

Forums : les derniers messages

Sujet Auteur
Topic Des Phrases Cultes De Film 36-15_my_life
jean kéni ddd
News Letter Minimoi
wGNhEfifZcWzQHCCP thvrJJEMhXXWYeN
ibHeVkmXWhdLMmeN mkxOcvkJfnfe
ELjcmSFjOrFmxoVyQV dKkcBMzZuZdZeTd
Loterie de Vidéos, avez-vous essaye... KygO
otc tetracycline generic cod accept... JVZeBeCQjJqUpEp
mlgrHARlBP kgwqxhilze
udYofizhpkoXaGv pDbyZrQhGADDBfq

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook