Se connecter | Créer un compte



La Fille de nulle part

Ajouter à mes films favoris
 

La Fille de nulle part : le film de nulle part pour Jean-Claude Brisseau ? La Fille de nulle part - 1,0/5 (1,00)

La Fille de nulle partA travers ce métrage, Jean-Claude Brisseau mêle phénomènes paranormaux et réflexions philosophiques. Cela peut à priori paraître étrange comme mélange, mais la réflexion n'ayant pas de bornes ne peut-elle pas s'adonner justement à des expériences de pensées peu ordinaires ? C'est ce qu'on pourrait penser mais malheureusement trop d'intellectualisme nous perd dans une réflexion décousue et confuse.

 

Avec La Fille de nulle part, on sent parfois une grande énergie spirituelle naître en nous avec des thèmes forts abordés comme la mort, la distinction entre les rêves et la réalité, les sentiments... mais si nous sommes saisis par la réflexion qu'installe Jean-Claude Brisseau, nous avons parfois du mal à tout suivre. Passer d'une réflexion à l'autre ou les La Fille de nulle part - Jean-Claude Brisseau, Virginie Legeayentremêler laisse comme un goût d'inachèvement, les questionnements que le réalisateur met en place sont tour à tour plus ou moins abandonnés par la prochaine question. Le personnage principal Michel, professeur de mathématique est un passionné de philosophie qui écrit un essai à propos des croyances qui constituent notre quotidien. Cela se traduit par un plat Freudien assaisonné d'arguments plus ou moins convaincants et intéressants. Bref, la sauce ne prend pas. Viennent s'ajouter à cela les fantômes qui apparaissent étrangement lorsque Michel recueil au pas de sa porte une jeune femme ensanglantée nommée Dora. Rien à voir avec Dora l'exploratrice même si l'arrivée de la demoiselle va être l'occasion pour les deux personnages de se découvrir, de faire revivre des sensations oubliées et perdues, les héros revivent et renaissent. L'apparition de phénomènes intriguent, nous avons envie d'en savoir plus, les spectres réussissent même à nous faire peur.

 

La Fille de nulle part - Jean-Claude Brisseau, Virginie LegeaySans un gros budget, Jean-Claude Brisseau réussit de bons effets, les revenants se manifestent souvent à des moments inattendus et de manière encore plus incongrue et insolite, comme quoi avec peu on peut aussi faire beaucoup. Mais plus les minutes passent et plus on découvre que nous n'aurons pas de réponses concernant la présence des ectoplasmes, l'interprétation reste donc dans le brouillard. La brume s'infiltre dans nos esprit pour finalement le hanter complètement, drôle d'ironie (ou pas), le véritable fantôme de l'histoire n'est-il pas le film lui-même ?

 

L'acteur réalisateur Jean-Claude Brisseau est convaincant et le duo qu'il forme avec Virginie Legeay est plutôt efficace, cette dernière a cependant des côtés agaçants, son personnage nous irrite souvent La Fille de nulle part - Virginie Legeaymême si le film tente de faire évoluer son personnage. On ne comprend pas vraiment l'alliance qu'ils forment dans ce projet d'écriture, Dora arrive comme un cheveux sur la soupe et miracle elle a tous les ingrédients pour cuisiner un bon potage. Autant on pouvait aimer le tandem qui se nourrit l'un de l'autre pour apprendre ou réapprendre à vivre, autant dans ce bavardage intellectuelle, on se noie. Et si c'était plutôt «Le Film de nulle part» ?

 

* Si vous n'aimez pas Dora l'exploratrice, vous allez adorer La Fille de nulle part.

 

Par Anne-Laure Thirion

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant