Se connecter | Créer un compte



Les Cinq Légendes

Ajouter à mes films favoris
 

Les cinq Légendes : une jolie célébration du pouvoir de l'imagination Les Cinq Légendes - 2,0/5 (2,00)

Les Cinq LégendesPériode de fêtes oblige, Dreamworks nous livre son nouveau conte de Noël. Pour le coup on a droit à un retour aux sources, puisque le film d'animation de Peter Ramsey convoque le Père Noël, la fée des dents, le marchand de sable, le lapin de Pâques et... Jack Frost. Qui ?

 

Les Cinq LégendesChaque année, à différentes périodes, les quatre légendes (père Noël, Lapin de Pâques mais aussi le marchand de sable et la fée des dents) veillent sur les enfants du monde entier en assurant chacun leur différente mission. Mais cette fois le Croquemitaine, vaincu depuis des décennies, revient à l'attaque avec une nouvelle arme. Le seul espoir réside en Jack Frost, qui n'est pourtant qu'un amuseur inconscient qui apporte la neige et le vent.

 

La vraie bonne idée du film c'est évidemment d'avoir placé en héros le jeune personnage de Jack Frost : il n'est pas une « légende» au même titre que les autres, et ne veut d'ailleurs pas faire partie de l'équipe. Beaucoup moins populaire, il n'est lié à aucune fête ou célébration. Les questionnements du personnage (d'où vient-il ? Quel est exactement son rôle ?) le rapprochent beaucoup plus du commun des mortels et le rendent assez touchant dans de nombreuses scènes. Bien que le film soit destiné aux plus petits, l'itinéraire de Jack fait de lui une sorte de symbole du passage à l'âge adulte. La découverte du secret de ces origines en particulier est on ne peut plus sombre et c'est en assumant ce côté que le héros s'affirme enfin.

 

Du coup les autres « légendes » sont parfois un peu laissées de côté, et réduites à un simple gimmick : le père Noël est un gros lourdaud, le lapin de Pâques un petit teigneux, la fée a des côtés midinette... Heureusement ce n'est pas vraiment le propos du film, et les face à face avec Le Croquemitaine sont graphiquement très réussis, notamment lorsqu'ils déclenchent des cauchemars chez les enfants. L'astuce qui consiste à ne jamais prononcer le mot « mort » tout en assumant parfaitement le concept (dès que plus personne ne croit en une légende, celle-ci finit par disparaître, en gros) est plutôt maligne et permet de lier le public adulte. On peut malgré tout regretter que le dessin animé ne joue pas un peu plus avec le détournement des mythes de l'enfance, mais c'est dans la tonalité générale du film : il y a en fait assez peu d'humour, l'ambiance se veut plutôt épique. Du coup on perd dans certaines séquences ce qu'on y gagne dans d'autres. Ce qui n'empêche pas Les cinq légendes d'être une jolie célébration du pouvoir de l'imagination.

 

Yérim Sar

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant