Se connecter | Créer un compte



Rengaine

Ajouter à mes films favoris
 

Rengaine : quand cinéma indépendant prend (enfin) du sens Rengaine - 5,0/5 (5,00)

RengaineRengaine contre rengaine. Celle qu'on chantonne le coeur léger et dont on peut se lasser et celle qu'on nous rabâche à longueur de journée pour nous faire la morale du «reste bien à ta place». Entre les deux, le débat, la tension, la rage de vivre que filme si bien Rachid Djaïdani avec les gros plans les plus radicaux et les plus rugueux qu'on ait vu au cinéma depuis longtemps.

 

Rengaine Rengaine, vieille chanson populaire par nature, romantique par circonstances. Une histoire tout ce qu'il y a de plus classique, Roméo et Juliette contre le reste du monde version contemporaine ? Paris, Dorcy ( Stéphane Soo Mongo) jeune noir chrétien essayant de devenir acteur, veut épouser Sabrina ( Sabrina Hamida), jeune magrhébine musulmane. Mais derrière eux, quarante frères comme les quarante voleurs prêts à protéger leur trésor et pas de sésame pour dévérouiller le clivage entre les deux communautés qui se côtoient, se donnent du «mon frère» mais ne se mélangent pas et se rétorquent du «touche pas à ma soeur».

 

«Je tenais à faire un film ''de rue'', et pas de cinéma de bonne conscience'', déclare le réalisateur au Rengaineparcours atypique du véritable autodidacte. Neuf ans pour parvenir à boucler sa rengaine sans financements, plein de contraintes mais en toute liberté. Un véritable petit chef-d'oeuvre. On a quitté le Paris carte postale du cinéma américain et le Paris statique, sédentaire du cinéma français moyen, le Paris des restaurants, des grands appartements en circuit fermé, des bourgeois névrosés qui se disputent le pathétique et l'ennui des profondeurs. RengaineOn n'est pas non plus dans le film de banlieue et ses codes, ni évidemment dans le reportage télévisé caricaturalement inquiétant ou la série télévisée caricaturalement rassurante (bien que parfois l'intrigue frôle cette dernière). Les quarante frères que va consulter l'aîné Slimane ( Slimane Dazi), les casting que passe Dorcy, sont autant d'occasions pour la ballade nomade. Un autre Paris émerge, vivant, vibrant, alors même que le décor est le plus souvent effacé par les plans serrés. Cette énergie, cette schizophrénie des personnages tiraillés entre les valeurs communautaires et les aspirations personnelles est paradoxalement salvatrice.

 

RengaineCe n'est pas simplement Dorcy-Roméo et Sabrina-Juliette contre le reste du monde. Le génie dramaturge de Rachid Djaïdani aura été d'introduire, à travers le personnage du grand frère, le troisième terme, le monde au sein même de l'histoire d'amour et du couple, à moins que ce ne soit l'inverse. Ainsi, le schizophrène par excellence c'est ce grand frère qui poursuit lui-aussi un amour impossible, de papier diront peut-être certains et pourtant si terriblement cohérent avec le film, et doit en même temps accomplir ce qu'il appelle, dans une des plus belles scènes du film, «son métier», se sacrifier et tenir la famille soudée autour de ses valeurs coûte que coûte.

 

Le sujet n'est pas lisse comme le conte de fée, il fâche, gêne, gratte l'oeil comme les grains des gros plans qui parsèment le film. Le cadre ne parvient pas à dompter ces personnages qui y entrent pour mieux en sortir. Pas de synchronisation sonore parfaite non plus, les dialogues continuent souvent alors que les lèvres ont cessé de bouger. Contraintes techniques sûrement mais solution artistique : on ne voit plus des visages-fonction réduits à leur parole, mais on scrute des visages pour eux-mêmes tandis que la parole file de son côté dans une énergie folle. OnRengaine se croirait revenus aux premiers jump-cut, au montage anarchique d'un Jean-Luc Godard à ses débuts. La rengaine on la chante à en perdre la raison et on la combat jusqu' A bout de Souffle. Le social est politique, il a aussi sa poésie mais sans cui-cui planant. Une poésie oui, une poésie d'art brut.

 

Par Léo Pinguet

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant