Se connecter | Créer un compte



Les Mondes de Ralph

Ajouter à mes films favoris
 

Les Mondes de Ralph : Disney version 2.0 Les Mondes de Ralph - 3,0/5 (3,00)

Les Mondes de RalphCette année, le Disney de Noël innove : c'est uniquement dans l'univers des jeux vidéos que prend place ce conte version 2.0 qui pourrait bien en surprendre plus d'un, petits comme grands.

 

Ralph la casse est un méchant de jeu vidéo, qui comme son nom l'indique passe son temps à casser un immeuble jusqu'à ce que Félix, le héros du jeu, le répare. Sauf qu'un beau jour Ralph décide que lui aussi veut être aimé et déserte son jeu. C'est là que les ennuis commencent.

 

Les Mondes de Ralph Les Mondes de Ralph réussit son coup et emporte l'adhésion du public assez rapidement en nous montrant un « envers du décor » du quotidien des personnages de jeux vidéos très bien pensé. Leurs rôles dans leurs jeux respectifs est considéré comme un travail et en dehors des heures d'ouverture de la salle d'arcade ils vaquent à leurs occupations et s'occupent comme ils peuvent. La réunion des méchants anonymes à laquelle se rend Ralph est déjà un grand moment puisqu'on retrouve des antagonistes cultes (issus de Street Fighter, Super Mario, Pac Man, etc), les clins d’œil permanents à la culture gamer font souvent mouche. Mais le film d'animation de Rich Moore est loin de se reposer uniquement sur ce côté second degré. Dès que Ralph se lance dans sa quête et quitte son jeu, l'intrigue fourmille de bonnes idées : la confrontation avec l'univers hardcore d'un jeu FPS (où le joueur doit tuer des extraterrestres), puis le plat de résistance, l'irruption de Ralph dans Sugar Rush, un jeu de course où les décors sont en sucre et friandises en tout genre. Contre toute attente, c'est finalement l'évolution du héros et sa relation avec Vanellope, une petite fille qui a le malheur d'être un bug, qui s'avèrent assez touchantes. Le côté brute épaisse au grand cœur n'est pas nouveau mais cela fonctionne parfaitement. Le scénario va même jusqu'à surprendre avec un twist assez bien trouvé et un méchant plutôt original.

 

Les Mondes de RalphLa vraie déception vient de la faible présence de guests : les personnages les plus connus de certaines franchises (Sonic pour ne citer que lui) sont aussi ceux qui apparaissent le moins longtemps, car l'histoire se suffit à elle-même. Soulignons également une VF des plus sympathiques, notamment grâce à un François-Xavier Demaison inspiré en Ralph et une Dorothée Pousséo qui rend Vanellope adorable. Cette bonne ambiance générale fait d'ailleurs oublier quelques défauts (une petite baisse de rythme, des placements de produits qui manquent de subtilité) et garantit que chacun, indépendamment de son âge ou sa connaissance des jeux vidéos, y trouvera son compte.

 

Par Yérim Sar

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant