Se connecter | Créer un compte



El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée

Ajouter à mes films favoris
 

El Estudiante : initiation fascinante au jeu cruel de la politique argentine. El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltée - 3,0/5 (3,00)

El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltéeRoque ( Esteban Lamothe) jeune provincial, intègre la prestigieuse Université de Buenos Aires sans trop savoir quel est son but dans la vie. Peu intéressé par les cours, il passe son temps à séduire les filles et à errer dans la fac. C'est en rencontrant la jolie Paula ( Romina Paula) une jeune enseignante engagée, qu’il va découvrir le militantisme et le syndicat étudiant. Avec Alberto ( Ricardo Felix) ancien politique, il va apprendre les codes et se trouver enfin une passion…

 

El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltéeScénariste attitré de Pablo Trapero, Santiago Mitre signe ici son premier film et s’inscrit dans une optique « réelle », proche du documentaire, ayant pour objectif de souligner la véracité des faits. Au début, on se sent un peu perdu dans le jargon politique mais finalement, le réalisateur aborde ce sujet pointu d’une manière accessible et nous fait accéder à un monde peu connu du grand public (en même temps que le personnage principal). Pendant plus de 2 heures de ce parcours initiatique, on en apprendra autant sur la construction du protagoniste que sur sa chute. Mais sous ses airs de récit d’apprentissage, le film restitue surtout la part du hasard et des rencontres dans la vie d’un individu, qui n’est au premier abord pas forcément motivé à changer le monde.

 

El Estudiante ou Récit d'une jeunesse révoltéeIl va cependant développer des facultés d’adaptation dans un univers de trahison et d’endoctrinement et découvrir que la politique peut aussi être un jeu séducteur et dangereux… Roque apprend sur le tard et le fait plutôt bien, jusqu’à ce que sa docilité face à ses modèles ainsi que son éloquence lui permettent de prendre du galon et de se faire une place de leader. Le personnage mélange une forme de candeur et de cynisme qui font de lui un être particulièrement complexe. Ce qui fait en partie la réussite du film est d’ailleurs la performance de ses jeunes acteurs, à la fois convaincants et spontanés, crédibles dans les discours qu’ils tiennent. Ce premier long métrage est méritant et intelligent, il prend son temps pour mettre en place une atmosphère tendue, proche du thriller, et ensuite aller au bout de son enquête passionnante des milieux étudiants et des mouvements qui les animent. Un monde aussi fougueux et complexe que celui qui fut habité par les étudiants révolutionnaires des années soixante.

 

Par Anaïs Tridon

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant