Se connecter | Créer un compte



Genpin

Ajouter à mes films favoris
 

Genpin : la plus vieille histoire du monde Genpin - 4,0/5 (4,00)

GenpinDans une lumière délicate, Naomi Kawase nous propose une magnifique fable sur la plus vieille histoire du monde, celle d'une femme qui met au monde un enfant.

 

GenpinUne maternité au cœur de la forêt près d'Okazaki au Japon. Les femmes enceintes viennent là de tout le pays loin du tumulte et de la tension des villes modernes. Le Docteur Yoshimura âgé de 78 ans offre un cadre naturel à leur grossesse, à l'accouchement à venir. Elles se confient à la réalisatrice Naomi Kawase. Un portrait en creux de la condition des femmes japonaises d'aujourd'hui.

 

GenpinDans la vallée veille l'esprit Genpin, une femme mystérieuse qui donne la vie. Ici les femmes ne sont pas considérées comme des malades qu'il faut absolument protéger. Elles sont actives, réalisent des exercices physiques quotidiennement et vivent leur état sereinement. Loin d'être complexées, ces futures mères sont épanouies et heureuses. La surprise du spectateur survient lorsqu’il assiste au premier accouchement du film. Alors que nos modèles occidentaux ne nous proposent que des visions ultra-médicalisées de l'accouchement, Naomi Kawase nous dévoile un aspect inédit de cet événement. Aussi normal qu'il soit, il se déroule calmement selon les rites ancestraux où Genpin apporte une nouvelle vie dans la vallée, à plusieurs reprises dans le film. A chaque fois c'est la même danse. La souffrance n'est pas exclue, c'est un instant difficile mais l'émotion lorsque le bébé pousse son premier cri est immense. La mère, entourée de sa famille, prend alors pour la première fois son enfant dans les bras et l’étrange calme qui a précédé cette aventure laisse place à la démonstration de sa joie. Elle vient de devenir mère.

 

GenpinGrâce à la mise en scène, orchestrée par la lecture de lettres ouvertes et l'utilisation du 16 mm, la réalisatrice capte au plus près les sentiments et les émotions de ces femmes. Certaines parlent d'un premier accouchement trop médicalisé, trop soumis à la volonté du médecin plutôt qu'à celui de sa patiente. Car à travers ce documentaire, prônant ouvertement l’accouchent naturel, c'est le portrait de la société japonaise qui se dessine. En un mélange subtil entre traditions et nouvelles technologies, ces femmes tentent de trouver leurs identités et ce qu'elles désirent pour les générations futures. Les séquences alternent entre les témoignages, les captations de la nature et les interviews. Ce long métrage dépasse le statut du simple documentaire en ne filmant pas seulement un sujet mais véritablement des personnes. La cinéaste témoigne de son époque et de sa culture dans toute sa richesse et toute son ambiguïté. C'est à travers son regard et surement son cœur qu'elle nous transmet l'histoire de ces femmes et de leurs familles, l'histoire de ce médecin et de son équipe guidés par leurs convictions. La caméra, comme elle le souligne elle-même, n’est finalement qu'un intermédiaire indispensable à la transmission de ces impressions.

 

Par Laura Terrazas

 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant