Se connecter | Créer un compte



Lullaby to My Father

Ajouter à mes films favoris
 

Fiche technique

 
 

Synopsis

Le film retrace l’histoire de Munio Weinraub Gitaï, jeune étudiant en architecture au Bauhaus. C'est un voyage à la recherche des rapports entre un père et son fils, architecture et cinéma, histoire d'un parcours et fragments de souvenirs intimes. Les fragments s'assemblent au fur et à mesure, dans une association poétique de photos, de visages et de voyages, d'architectures réelles et de séquences de fiction.

 
 

Vidéos

  • Vidéo : Lullaby to My Father - Bande-annonce - VF 
  • Bande-annonce

  • Vidéo : Lullaby to My Father - Bande-annonce - VF 
  • Bande-annonce
  • Durée : 1'50''
  • Mise en ligne : 20/12/2012
 
 

L'avis de Toutlecine.com Lullaby to My Father - 1,0/5 (1,00)

Lullaby to My Father Amos Gitaï nous propose avec Lullaby to My Father, un long-métrage parfois déroutant puisqu'il mêle à la fois des souvenirs intimes et une succession d'images, de photos qui elles sont davantage neutres et empreintes à aucune modification du cœur. Les souvenirs parfois se transforment au fils du temps, la photo elle, reste.

 

Comme pour faire échos à son passé Amos Gitaï, se donne et nous donne donc à voir de nombreux clichés photographiques en hommage à son père architecte: Munio. Les photos s (...)

 
 

Critique de la presse Lullaby to My Father - 3,0/5 (3,00)

Les Fiches du Cinéma

  • Amos Gitaï évoque le parcours de son père, Munio, architecte né en Silésie, formé au Bauhaus, qui dut fuir le nazisme et fit sa carrière en Israël. D'un matériau riche et passionnant, Gitaï tire un film lent, mélancolique et formellement peu convaincant.

 
 

Revue de presse

« Le résultat est un objet tantôt fascinant, tantôt irritant, qui interpelle et sollicite en permanence l’attention du spectateur » CinéObs « Dans ce film, où se mêlent témoignages ennuyeux, reconstitutions théâtrales et voix off pontifiante, Gitaï rend hommage à son père. Peu d’émotion, beaucoup d’abstraction. » Première « A partir de photos, de lettres et de scènes reconstituées (non sans maladresse), le cinéaste passe trop vite sur certaines images, s'attarde inutilement sur d'autres. Mais une émotion affleure — surtout lorsque Jeanne Moreau lit les lettres... » Télérama

 
 

Détails techniques

  • Visa : 127 924
  • Format : 1.85 :1
  • Son : Dolby Digital
  • Couleur
 
 

Infos tournage

Hommage à son père

 

Zirat Ha'Rezach - Amos GitaiLe film retrace le parcours de Munio Gitai, le père du réalisateur Amos Gitaï, né en 1909 en Silésie, en Pologne, fils d'un métayer d'un junker prussien. A l'âge de 18 ans, Munio part à Berlin et à Dessau pour aller rencontrer (...)

 
 
 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant