Se connecter | Créer un compte



News

 

Sundance 2013 : Fruitvale grand gagnant

The Descendants - Shailene WoodleyLe Festival de Sundance, Mecque du cinéma indépendant, crée par Robert Redford, s'est clôturé ce week-end et a livré un palmarès très engagé, comme il l'est souvent à Sundance. C'est donc Fruitvale, inspiré d'un fait divers, le meurtre d'un jeune homme par la police fin 2008, qui repart avec le Grand Prix du Festival de Sundance 2013 et celui du Public. Le premier long-métrage de Ryan Coogler, produit par Forest Whitaker, avec Michael B. Jordan et Octavia Spencer, a fait l'unanimité, auprès de l'hôte de la soirée d'abord, Joseph Gordon Levitt ( reparti bredouille avec son premier film Don Jon's addiction) qui s'est exclamé « j'adore ce putain de film ! », auprès de la presse US surtout, qui le qualifie déjà comme le nouveau Les Bêtes du Sud Sauvage, et auprès d' Harvey Weinstein qui le distribuera.

 

Les documentaires ont également été largement récompensés, avec Blood Brother de Steve Hoover, qui raconte l'amitié entre un touriste américain et des orphelins séropositifs, qui remporte lui aussi le Grand Prix du jury et celui du public, mais côté documentaire. Le documentaire sur les Pussy Riot- A Punk Prayer, de Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin, consacré à leur procès après leur happening dans une église russe, est reparti avec le prix spécial «esprit punk» du jury pour un documentaire étranger.

 

50/50 - Joseph Gordon-LevittNotons aussi que l'actrice montante Shailene Woodley (que l'on verra dans The Amazing Spider-Man 2) remporte le prix d'interprétation, avec son partenaire Miles Teller pour The Spectacular Now de James Ponsoldt, et écrit par le scénariste de 500 jours ensemble, Scott Neustadter.

 

Palmarès complet du Festival de Sundance 2013 :

 

Grand prix du jury, catégorie drame :

Fruitvale de Ryan Coogler (en 2008, le dernier jour de la vie d'un jeune homme avant qu'il ne se fasse abattre par la police)

 

Grand prix du jury, catégorie documentaire :

Blood Brother de Steve Hoover (en Inde, Rocky, un touriste désabusé, prend sous son aile un groupe d'orphelins séropositifs)

 

Grand prix du jury pour un film étranger, catégorie drame :

Jiseul de Muel O (Corée du Sud) (En 1948, des villageois sont chassés de leur village par des militaires)

 

Grand prix du jury pour un film étranger, catégorie documentaire :

A River Changes Course de Kalyanee Mam (Cambodge) (le combat de trois jeunes Cambodgiens contre la déforestation)

 

Prix du public, catégorie documentaire :

Blood Brother de Steve Hoover

 

Prix du public, catégorie drame :

Fruitvale de Ryan Coogler

 

Prix du public pour un film étranger, catégorie documentaire :

The Square/Al Midan de Jehane Noujaim (Egypte) (le printemps arabe en Egypte)

 

Prix du public pour un film étranger, catégorie drame :

Metro Manila de Sean Ellis (Angleterre/Philippines) (un homme et sa famille quittent la pauvreté de la campagne pour la ville de Manille)

 

Prix du public «Best of NEXT»

This is Martin Bonner de Chad Hartigan (un cinquantenaire devient conseiller d'orientation en prison)

 

Prix de la réalisation, catégorie documentaire :

Cutie and the Boxer de Zachary Heinzerling (l'histoire du «peintre de boxe» Ushio Shinohara -

il peint avec des gants de boxe- et de son mariage chaotique)

 

Prix de la réalisation, catégorie drame :

Afternoon Delight de Jill Soloway (une femme au foyer tente de sauver une strip-teaseuse en l'engageant comme nounou)

 

Prix de la réalisation d'un film étranger, catégorie documentaire :

The Machine Which Makes Everything Disappear de Tinatin Gurchiani (Géorgie / Allemagne) (un réalisateur cherche le héros de son film à travers toute la société géorgienne)

 

Prix de la réalisation d'un film étranger, catégorie drame :

Crystal Fairy de Sebastián Silva (Chili) (un homme et une femme s'embarque dans un road trip dans le désert en quête de Mescaline)

 

Prix Waldo Salt du scénario, catégorie drame

In a World... de Lake Bell (une femme est encouragée par son père, roi de la voix off des bande-annonces, à devenir la meilleure des doubleuses)

 

Prix du scénario d'un film étranger, catégorie drame

Wajma (An Afghan Love Story) de Barmak Akram (Afghanistan) (une femme tombe enceinte et son mari veut savoir s'il était bien celui qui a pris sa virginité)

 

Prix du montage, catégorie documentaire :

Gideon's Army de Dawn Porter (le quotidien des avocats commis d'office)

 

Prix du montage d'un film étranger, catégorie documentaire :

The Summit de Nick Ryan (Irlande) (en 2008, une expédition au sommet du K2 népalais tourne au drame)

 

Prix de la photographie, catégorie documentaire :

Dirty Wars de Richard Rowley (le journaliste Jeremy Scahill enquête sur les opérations secrètes américaines)

 

Prix de la photographie, catégorie drame :

Bradford Young pour deux films : Ain't Them Bodies Saints de David Lowery (la cavale d'un fugitif texan) et Mother of George d'Andrew Dosunmu (une femme prête à tout pour sauver son mariage)

 

Prix de la photographie d'un film étranger, catégorie documentaire :

Who is Dayani Cristal ? de Marc Silver (Angleterre) (à la recherche de l'identité d'un cadavre trouvé dans le désert d'Arizona)

 

Prix de la photographie d'un film étranger, catégorie drame :

Lasting de Jacek Borcuch (Pologne / Espagne) (le drame de deux amoureux polonais partis travailler un été en Espagne)

 

Prix spécial du jury, catégorie documentaire :

Inequality for All de Jacob Kornbluth (les théories de l'économiste Robert Reich sur le monde d'aujourd'hui) et American Promise de Joe Brewster et Michèle Stephenson (douze ans de la vie de deux familles afro-américaines élevant leurs enfants)

 

Prix d'interprétation :

Miles Teller et Shailene Woodley dans The Spectacular Now de James Ponsoldt

 

Prix du meilleur son :

Shane Carruth et Johnny Marshall pour Upstream Color de Shane Carruth (une love story psychédélique)

 

Prix spécial du jury pour un film étranger :

Circles de Srdan Golubovic (Serbie / Allemagne /France / Croatie / Slovénie) (vingt ans après un drame, les survivants s'interrogent sur le sens de leur vies)

 

Prix spécial «esprit punk» du jury pour un documentaire étranger :

Pussy Riot - A Punk Prayer (Angleterre / Russie) de Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin (le procès des Pussy Riot après leur happening dans une église russe)

 

Prix du public du court-métrage (octroyé par YouTube d'après le nombres de vues)

Catnip: Egress to Oblivion ? de Jason Willis (un faux documentaire qui dénonce le fait que les vidéos de chat sur Internet sont des drogues hallucinogènes)


Par Camille Esnault (28/01/2013 à 11h52)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant