Se connecter | Créer un compte



News

 

Décès du cinéaste Jean-Henri Roger

NeigeL'AFP nous a appris que le cinéaste militant Jean-Henri Roger était décédé à l'âge de 63 ans, lundi 31 décembre, des suites d'un malaise cardiaque. D'abord militant au sein du journal La Cause du peuple (dont est issu Libération), il fait ses premiers pas au cinéma au sein du groupe marxiste Dziga Vertov en 1969. Il dirige des documentaires expérimentaux et politiques ( British Sounds, Pravda), en collaboration avec Jean-Luc Godard, célèbre membre lui aussi. C'est ensuite sous la bannière du groupe Cinélutte, collectif d'extrême gauche qu'il réalise d'autres documentaires centrés sur la lutte sociale.

 

En 1972 il devient professeur au centre expérimental de Vincennes (Paris 8 aujourd'hui), Jean-Henri Roger signe ses deux premiers longs-métrages aux côtés de Jean-Pierre Kalfon  : Neige, sorti il y a peu en copie restaurée, et Cap Canaille, un polar sur le milieu marseillais. En 2002 il réalise seul Lulu, avec Elli medeiros et Jean-Pierre Kalfon et réalise une enquête idéologique sur les effets de la révolte de 68 dans Code 68. Jean-Henri Roger s'est également prêté au métier d'acteur dans des seconds rôles dans Eloge de l'amour en 2001 de Godard ou encore Cavale en 2002 de Lucas Belvaux. Militant il l'est resté toute sa vie, il s'était récemment engagé dans la défense de la profession en tant que président de l'ACID (Agence du cinéma indépendant) de la SRF (Société des Réalisateurs de Films) et de la FERA (Fédération Européenne des Réalisateurs).


Par Camille Esnault (03/01/2013 à 16h08)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant