Se connecter | Créer un compte



News

 

Gimme the loot ou les limites du rêve américain

Gimme the loot - Ty Hickson, Tashiana WashingtonMalcolm et Sofia, deux jeunes graffeurs de la ville de New York, arpentent les territoires que se partagent et se disputent les différentes bandes du noble streetart.

 

Gimme the loot - Ty Hickson, Tashiana WashingtonLes murs saturés de la ville sont le lieu d’une bataille où chacun tente de recouvrir la signature du précédent. Blasés par cette bataille sans fin, les deux jeunes décident de concrétiser une chimère urbaine, le graal de tout graffeur new-yorkais : tagger la pomme du Stadium des Mets, sortie d’effigie mascotte qui sort à chaque homerun… Mais aux Etats-Unis quand on veut on ne peut pas toujours.

 

Gimme the loot - Ty HicksonLe réalisateur Adam Leon a une manière simple et originale de montrer la fatalité sociale qui pèse sur ses deux personnages. Ils enchaînent galère sur galère et pourtant gardent toute leur verve, leur ironie et le film toute son énergie puisée dans un curieux mélange de styles (burlesque, film de casse, blacksploitation etc.) qui marche divinement bien. La confrontation avec la jeune éminemment wasp joue en douceur les touches du cliché et enchaîne par un accord parfait sous forme de plan de western.


Par Léo Pinguet (02/01/2013 à 11h06)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant