Se connecter | Créer un compte



News

 

Révélations 2012

BullheadTabouL'année se termine, avant que les douze coups de minuit sonnent et que vous commenciez à vous déhancher sur le dancefloor, il est temps de se retourner et de faire le bilan calmement. Voici alors, après une intense réflexion, un petit florilège des découvertes qui ont, cette année bouleversé, amusé, étonné, les membres de la rédaction de toutleciné. On dit que les premiers émois sont les plus beaux, ils l'ont été pour nous. S'ils sont maintenant derrière, concernant les révélations 2012, rien n'est encore perdu pour vous qui avez la chance de ne pas avoir encore fait connaissance avec Matthias Schoenaerts et son destin shakespearien dans Bullhead ou encore avec le talent solaire de la jeune Elizabeth Olsen. Profitez encore un peu du bon cru de 2012 avant de passer à celui de 2013, que nous vous souhaitons prolixe !

 

L'acteur révélé

 

BullheadEn 2012, on retiendra la performance de l'acteur belge Matthias Schoenaerts, incroyable en héros tragique dans BullHead où il incarne Jacky, un éleveur bovin violent, dopé aux hormones : un rôle intense et bouleversant. L'acteur avait déjà tenu quelques rôles au cinéma mais il restait peu connu du public... De rouille et d'os - Marion Cotillard, Matthias SchoenaertsVéritablement révélé par le cinéaste Michaël R. Roskam, il impressionnera un large public international avec ce film. C'est d'ailleurs Jacques Audiard qui le choisira ensuite pour son film De rouille et d'os où il touchera à nouveau en gars paumé qui trouve l'amour et un sens à sa vie aux côtés de Marion Cotillard.

 

Les actrices révélées

 

Jessica Chastain

Des Hommes sans loi - Jessica ChastainCôté révélation féminine cette année notre cœur balance et ne peut se résoudre à choisir entre deux actrices que 2012 a fait passer dans la lumière. On garde d'abord Jessica Chastain dans notre cœur pour son rôle solaire dans un film qui l'est tout autant, The Tree of Life du grand Malick, qui avait fait parler de lui à Cannes l'année dernière. Il n'a pas fallu moins que ça pour que les propositions affluent à la magnifique Jessica, qui a joué dans pas moins de quatre films l'année dernière et deux cette année, l'excellent Des Hommes sans loi - 65e Festival de Cannes - Shia LaBeouf, Jessica Chastain Take Shelter de Jeff Nichols et Des Hommes sans loi de John Hillcoat, qui l'a fait retourner à Cannes pour l'occasion. Alternant judicieusement films à gros budgets et films d'auteurs, comédies légères et drames plus profonds, la comédienne finit de nous séduire et est directement choisie pour incarner le rôle féminin du prochain film de Kathryn Bigelow, réalisatrice consacrée lors de la cérémonie des Oscars en 2010, sur la traque de Ben Laden. Zero Dark Thirty sortira le 23 janvier prochain et crée déjà la polémique à cause des scènes de tortures qu'il comprend, mais confirmera le talent de Jessica Chastain et assoira une carrière bien lancée, c'est sûr.

 

Elizabeth Olsen

Martha Marcy May Marlene - Sarah Paulson, Elizabeth OlsenLa deuxième élue de notre cœur est la jeune et moins exposée (plus pour longtemps) Elizabeth Olsen. Agée de 23 ans, la cadette de la famille Olsen, arrive, malgré sa ressemblance physique saisissante, à nous faire oublier qu'elle est la sœur de deux jumelles à la filmographie plus que douteuse. Et tout ça en un seul film, sorti le 29 février dernier, le délicat Martha Marcy May Marlene. L'actrice, pour son premier rôle au cinéma, 64e Festival de Cannes - Elizabeth Olsenincarne une jeune fille à l'identité et au passé trouble. Une prestation intense et captivante qui ne peut passer inaperçue et qui nous rappelle la beauté évanescente des jeunes actrices de Virgin Suicide, dont faisait partie une certaine Kirsten Dunst. Il n'aura fallu que ça pour qu'elle soit demandée dans pas moins de 4 longs métrages cette année ( Peace, Love et plus si affinités, Red Lights, Liberal Arts, therese Raquin) et 3 prévus en 2013 (Kill your darlings, Very good girls, Oldboy).

 

Vous comprenez à présent notre choix Cornélien, nous vous laissons alors le privilège de trancher, nous nous n'avons pas pu.

 

Les réalisateurs révélés

 

Michael R.Roskam

Michael R. RoskamEn 2012 nous avons découvert Mathias Schoenerts, mais nous avons surtout fait la connaissance de Michael R.Roskam et son tragique Bullhead. Le long-métrage au pitch peu alléchant, un polar sur un trafic d'hormones, au beau milieu du monde agricole flamand, s'est révélé LA surprise de l'année et nous a laissé scotché à nos sièges. Pour son premier long-métrage, le réalisateur prouve sa capacité à construire des personnages puissants et habiles et confirme surtout son talent en mélangeant tragique et grotesque pour évoquer la virilité ou encore la question de la force du destin. Ce talent lui a valu une nomination aux Oscars de cette année dans la catégorie meilleur film étranger et surtout Bullheadd'associer son nom à plusieurs grands projets hollywoodiens. On retiendra notamment The Tiger, un thriller produit par Darren Aronofsky, qui mettrait en vedette Brad Pitt et basé sur l'ouvrage de John Vaillant The Tiger: A True Story of Vengeance and Survival. Pour l'instant rien d'officiel, mais une longue carrière semble s'ouvrir devant Michael R.Roskam, que nous n'allons pas lâcher de sitôt.

 

 

 

Rupert Sanders

Blanche neige et le chasseur Rupert Sanders, vous connaissez ? Ce nom est celui du réalisateur de Blanche-neige et le chasseur sorti cet été sur nos écrans. Surtout connu comme réalisateur de publicité, il était jusqu'à présent, très réputé pour sa maîtrise exceptionnelle d'effets visuels. Qualité qu'il sait mettre en avant dans ce métrage et qui devrait lui ouvrir des portes, déjà bien ouvertes, en tant que réalisateur dans le monde du cinéma. L'histoire n'est certes pas très originale, on s'attend à première vue d'avantage à une copie plus ou moins modifiée du célèbre conte des Frères Grimm qu'à quelque chose de fondamentalement novateur et créatif. Et pourtant le film mêle scènes d’action parfois violentes et instants d’un naïveté touchante. Il semble que la reine Ravenna et Rupert Sanders soient tous deux en quête d'une même chose : la beauté. L’une cherche celle des traits du visage, et l’autre l’harmonie, le ton juste dans la succession des images qui s’offrent à nous. Visuellement le film capte tous les mouvements de nos yeux en nous dépaysant Blanche neige et le chasseur - Kristen Stewartau milieu d’une forêt lugubre sombre et menaçante et en nous transportant ensuite dans une autre où règne nains et cerf magique. Sanders nous offre une version de Blanche-neige revisitée, l'héroïne n'est plus sans défense à attendre patiemment que son prince charmant la délivre du mal qui rôde. Au contraire, elle brandit les armes pour défendre sa cause. Oubliez donc la Blanche-neige classique arborant une robe encombrante bordée de dentelles et de diamants. C'est avec une robe déchirée, un leggins et des bottines que Blanche-neige surmonte les obstacles. La suite des aventures se fera sans le réalisateur Rupert Sanders. Espérons que le remplaçant continue sur la même lancée pour nous assurer un spectacle aux multiples couleurs.

 

Miguel Gomes

 

TabouSauf pour les amateurs éclairés de cinéma portugais (peu nombreux d'ailleurs, puisqu'il s'amuse à rappeler que son premier film, La gueule que tu mérites, a fait le plus petit nombre d'entrées en France de son distributeur), Tabou est surement le premier film de Miguel Gomes pour ceux qui ont eu la chance de le découvrir lors de sa sortie début décembre. L'occasion de faire la rencontre avec un cinéaste passionnant et surdoué, ancien critique passé à Tabou - Carloto Cottal'action, jouant des codes d'un cinéma centenaire pour créer une œuvre neuve, brillante, riche et intemporelle, remplie d'idées brillantes et pleines de sens, aussi bien esthétiquement que scénaristiquement. Deux parties, deux mondes, deux époques qui se répondent dans un écho vertigineux. Et puis au milieu une tragédie amoureuse superbe et terrible. Classique instantané.


Par La rédaction (28/12/2012 à 16h35)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant