Se connecter | Créer un compte



News

 

Dix films en attendant la fin du monde

La Bombe2012Allez hop, c'est fini. Pas la peine de faire les courses de Noël ou de prévoir votre réveillon. Vendredi 21 décembre 2012, le monde sera une affaire classée, balayée, oubliée. Mais pour les plus prévoyants qui se demandent comment ça se passera, le cinéma a quelques idées flippantes dont on vous a fait un petit panel. Alors plutôt apocalypse nucléaire, météore sadique ou tsunami gigantesque ?

 

 

Take Shelter de Jeff Nichols (2012)

 

Take ShelterD'abord, il y aura des signes annonciateurs : des nuées d'oiseaux qui font d'étranges formes dans le ciel, des tempêtes qui se préparent au loin, des horribles cauchemars... Dans le brillant second film de Jeff Nichols, un Michael Shannon paranoïaque semble être le seul à voir venir l'apocalypse... Fou ou prophète ? ( voir la bande-annonce et lire notre critique).

 

La Dernière Vague de Peter Weir (1975)

 

La Dernière vagueLe danger viendra peut-être de la mer... C'est en tout cas ce que propose ici Peter Weir. Jouant un simple avocat australien chargé d'une affaire de meurtre, Richard Chamberlain met le nez dans de sombres prophéties aborigènes tandis que le temps se dérègle progressivement sur Sydney. Il va falloir retenir sa respiration...

 

 

Le Jour d'Après et 2012 de Roland Emmerich (2004 et 2009)

 

2012Pas franchement friand de films intimistes et subtils, Roland Emmerich aussi suit l'hypothèse des dérèglements climatiques, mais en faisant tout exploser sur son passage. Dans Le Jour d'Après, il filme un retour à l'âge de glace sur la Terre en quelques jours (?!). Puis dans son oeuvre-somme, 2012 (c'est à dire maintenant), il fait abattre sur nos têtes toutes les catastrophes naturelles possibles et imaginables, comme un enfant de 8 ans qui se raconte des histoires mais avec un budget de 200 millions de dollars. Il faut le voir pour le croire... ( voir la bande-annonce de 2012)

 

La fin du monde d' Abel Gance (1931)

 

La Fin du mondeAutre danger qui s'étend juste au dessus de nos têtes : le ciel. Surtout quand arrive un gros météore, lancé pour faire du bowling avec notre chère planète... Abel Gance utilisait déjà cette idée en 1931 dans son bien nommé La fin du monde, se penchant sur la panique mondiale engendrée par l'annonce d'une telle nouvelle. Un film étonnant, cependant coupé sans finesse par des producteurs impatients...

 

Armageddon de Michael Bay (1998)

 

ArmageddonMalheureusement pour Abel Gance, il n'y avait pas Bruce Willis et son équipe de foreurs pétroliers en 1931, seules personnes (allez savoir pourquoi...) à pouvoir faire exploser le gros cailloux avant qu'il nous tombe dessus. Entre cette grosse machine de Michael Bay et Deep Impact, l'année 1998 au cinéma n'aura pas vraiment été clémente au niveau des astres. ( voir la bande annonce) Notez cependant que les cailloux qui nous tombent dessus peuvent être un bon moyen de rencontre, comme dans Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare, sorti cette année.

 

Docteur Folamour de Stanley Kubrick (1964)

 

Docteur Folamour - Slim PickensEt si tout était de notre faute finalement ? Si c'était l'homme qui causait sa propre perte ? Sur les films catastrophes du milieu du XXème siècle pèse la peur sourde du désastre atomique. Stanley Kubrick, pourtant pas un grand blagueur, décide de prendre cette crainte de l'autodestruction avec ironie dans cette grinçante histoire de bombardiers remplis de bombes H, lancés par un général fou. Dans son triple rôle, Peter Sellers est mythique. Un chef d’œuvre d'humour noir.

 

Appel d'Urgence de Steve De Jarnatt (1988)

 

Appel d'urgenceDécrochant le combiné d'une cabine téléphonique qui sonnait, on annonce à un jeune homme que la guerre nucléaire est imminente et que Los Angeles sera bombardée dans 70 minutes. Mensonge ? Réalité ? Notre anti-héros part chercher sa bien aimée pour essayer de fuir la ville au plus vite. Oublié des années 80, ce curieux thriller en temps réel façon After Hours déprimant est devenu un film culte, doucement kitsch, sur la menace nucléaire et la terreur qu'elle représentait.

 

Le Monde Tremblera de Le Monde tremblera Richard Pottier (1939)

 

Après avoir mis au point une machine qui prédit de manière infaillible la date à laquelle vont mourir les gens, le monde sombre dans le chaos économique et social. Dans ce curieux film de Richard Pottier, c'est l'homme face à sa propre mortalité et à ses peurs qui fait plonger le monde dans l'apocalypse.

 

Le Cheval de Turin de Béla Tarr (2011)

 

Le Cheval de TurinMais si finalement l'apocalypse était quelque chose de bien plus désespéré et cruel que ça ? Dans son dernier film, Béla Tarr décrit la lente et mystérieuse mort du monde en suivant un couple de paysans, survivant au milieu de nulle part, seuls et atones. Le vent gronde, les animaux ne sortent plus, le puits est soudain vide... Avec ce long chef d’œuvre, dur, nihiliste et éprouvant, le cinéaste hongrois offre à l'Homme sa fin la plus terrible et la plus sombre. Dans les ténèbres... ( voir la bande-annonce)

 

 

[Rendez-vous après la fin du monde pour une sélection de films post-apocalyptique divers et variés. Enfin, si vous êtes toujours là...]


Par Emilien Villeroy (19/12/2012 à 10h32)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Zoom Avant

Zoom Avant  

Forums : les derniers messages

Sujet Auteur
Topic Des Phrases Cultes De Film 36-15_my_life
Loterie de Vidéos, avez-vous essaye... KygO
News Letter Minimoi
BAObjFAIdzLd Vsofwefwef
fIVrXBsDYjKgczBLlar Vsofwefwef
SgshcpHaATPvuGc Vsofwefwef
MULOfIqjLXwMyyv Vsofwefwef
gYAJenvyNuoyaoLxAU VIbqMdWGCgBPntf
zqtEgajAdWct Vsofwefwef
mVjICKCfnWvIRXUPe krwvDcGGxaUH

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook