Se connecter | Créer un compte



News

 

À ne pas manquer : Convoi de Femmes de William A.Wellman

Convoi de femmesTrois femmes apparaissent. Du haut d'une colline, les cheveux au vent et le visage souillé, elles regardent fièrement l'horizon. Où vont-elles ? « To the West ! To the West ! » nous clament les chœurs. Apparait alors le titre de ce singulier western de 1951 signé William A. Wellman : Westward The Women, devenu platement Convoi de Femmes en VF. Le voyage peut débuter.

 

Convoi de femmes - Denise Darcel, Robert Taylor (I)1851 : Propriétaire d'une vallée californienne composée entièrement d'hommes seuls, Roy Whitman ( John McIntire) décide d'aller jusqu'à Chicago pour leur chercher des épouses. Il demande à Buck Wyatt ( Robert Taylor), un célibataire dur-à-cuire et droit dans ses bottes, de l'accompagner dans ce curieux périple. Arrivés à destination, ils recrutent et embarquent 138 femmes avec eux, une certaine de veuves, d'autres voulant refaire leurs vies, comme Fifi Danon ( Denise Darcel). Commence alors une odyssée éprouvante, brutale et épique de 3000 kilomètres, à travers les cruels et désertiques grands espaces Américains, durant laquelle ces femmes vont devoir faire preuve de courage et de force.

 

Convoi de femmes - Denise Darcel, Robert Taylor (I)Si Convoi de Femmes semble, au premier regard, paré des attributs classiques du western, avec ses grands attelages, ses méchants Indiens et ses plaines à perte de vue, on se rend vite compte que l'on a affaire ici à autre chose : plus qu'une simple histoire de convoi qui traverse le désert, ce film est une aventure humaine étonnante qui fait la part belle aux femmes qui refusent ici un rôle convenu de potiche pour être les maitresses de leur destin, aussi rude soit la traversée. Il faut dire que l'histoire originale a été écrite par un certain Frank Capra puis scénarisée par Charles Schnee à qui l'on devait trois ans plus tôt le scénario des merveilleux Amants de la Nuit de Nicholas Ray. Et pour ceux aussi sceptiques que le personnage de Robert Taylor en voyant ses femmes prendre les armes et tenir les chevaux au début du film comme si de rien n'était et partir tranquillement vers l'ouest, le scénario prend quelques tournants dramatiques inattendus et cruels – accidents, attaques, balles perdues, viols... –, reflets bien plus durs et justes qu'on pourrait le penser de la dureté d'un voyage aux accents mythique.

 

Convoi de femmes - Robert Taylor (I)Derrière la caméra, on retrouve William A. Wellman, un spécialiste du cinéma d'aventure depuis Les Ailes en 1928 et à qui l'on doit en vrac le premier Une Étoile Est Née, L'Ennemi Public, Les Forçats de la Gloire ou L'Appel de la Foret. Dirigeant son film avec force et sur de belles images de William C. Mellor filmée dans l'Utah, il tire ses acteurs vers le haut ( Robert Taylor, un cœur de pierre qui se polit doucement, mais aussi la riche gamme des seconds rôles) passant d'un instant du rire aux larmes. On pourra certes regretter quelques maladresses surannées comme un personnage japonais tenu par Henry Nakamura, stéréotype sur pattes, une histoire d'amour niaise ou certaines séquences expédiées à la va-vite, mais ce serait faire un bien mauvais procès à ce western curieux et original à (re)découvrir.

 

Diffusion dans la nuit du dimanche 11 novembre au lundi 12 novembre à 00h30 sur France 3.

 

Par Emilien Villeroy.


Par (09/11/2012 à 16h42)
Envoyer à un ami Ajouter un commentaire
 
 

Les commentaires des lecteurs

 
 
 

Retrouvez Toutleciné.com sur...

twitter & Facebook

Zoom Avant

Zoom Avant